Comment choisir son four ?

Plus qu’un choix entre gaz et électricité, pose libre ou encastrable (l’écrasante majorité des fours étant aujourd’hui électrique et encastrable), le critère déterminant pour choisir son four est le système de chauffe.

Chaleur tournante ou traditionnelle ?
On distingue deux grands mécanismes de chauffe : la convection naturelle et la chaleur pulsée. A noter que depuis quelques temps, les fours à micro-ondes combinés font de plus en plus parler d’eux.

Les fours traditionnels
Ces fours sont dits à convection naturelle car ils chauffent tout simplement à l’aide d’une résistance située en haut et en bas de l’appareil.
Les plus
– La simplicité d’utilisation. Ces fours fonctionnent de la même façon qu’il y a 10 ou 20 ans.
– La puissance de chauffe. Ils conviennent en particulier très bien aux rôtis et aux viandes rouges qui préfèrent une cuisson en surface.
Les moins
– Le fait de ne peut pas pouvoir cuire plusieurs plats à la fois sans mélanger les odeurs.
– Le temps de préchauffage important.

Les fours multifonctions
Ces appareils allient plusieurs modes de cuisson différents. En plus de la convection naturelle, ces fours proposent un système de chaleur tournante (aussi appelée brassée ou pulsée). Un ventilateur permet ainsi à l’air chaud de circuler et d’être projeté sur les aliments.
Les plus 
– La possibilité de cuisiner sur deux étages sans mélange de saveurs.
– La cuisson homogène des aliments, grâce à l’air qui circule et “caresse” les aliments.
– Le temps de préchauffage très court, voire inexistant sur certains modèles (fonction booster).
Les moins
– Le bruit du ventilateur, qui peut parfois être dérangeant.

Les fours à micro-ondes combinés
Pas encore très populaires, les fours micro-ondes multifonctions combinent désormais micro-ondes, gril et convection traditionnelle.
Les plus
– Le gain de place, ce sont des appareils 3 en 1.
– La possibilité d’enchaîner instantanément programme de décongélation et de cuisson.
Les moins
– La puissance, forcément moins élevée que pour un vrai four.
– La capacité, qui limite la taille des plats et empêche toute tentative de double cuisson.

Quelques conseils avant d’acheter
– Quelle que soit la nature de votre four, dirigez-vous plutôt vers des appareils à grand hublot qui soient également bien éclairés de l’intérieur. Cela vous permettra de maîtriser votre cuisson sans avoir à ouvrir le four et à perdre de la chaleur.                                                                                                                                            – Pour ce qui est des accessoires (lèchefrite, grille, tournebroche), n’hésitez pas à demander une démonstration au vendeur en magasin. Bien souvent, les défauts et les inconvénients liés à l’utilisation des accessoires apparaissent alors d’eux-mêmes. – Le principal risque lié à l’utilisation d’un four est celui de se brûler. Pour prévenir ce genre d’incidents, les constructeurs ont doté certains de leurs modèles d’un système “porte froide”. Grâce à un quadruple vitrage, la chaleur de la porte du four n’excédera jamais les 60°C. Une sécurité qui a un coût mais qui s’avère indispensable en particulier si l’on a des enfants.